lundi 4 août 2008

Introduction au livre

A) Généralités :


1) Datation et lieu de la rédaction du livre :

L’histoire rapportée par le livre d’Esther se déroule à l’époque où les juifs :
- d’abord exilés en Babylonie sous Nebucadnetsar vers l’an 605 avant Jésus-Christ : 2 Rois 24,11 à 17
- puis pour certains d’entre eux, par le jeu successif des guerres qui firent et défirent les grands empires, déportés au temps de Cyrus en Perse

se retrouvent sous la domination d’Assuérus (ou Xerxés), grand roi perse qui régna de l’an 486 à l’an 464 avant Jésus-Christ.

Tandis que de nombreux juifs étaient déjà retournés à Jérusalem pour participer à la reconstruction du temple et repeupler le pays : cf Esdras 2,64-65, Esther et Mardochée, son oncle et tuteur, dont les ancêtres avaient été déportés au temps de Jéconia (ou Jojakin) : Esther 2,5 à 7; 2 Rois 24,12, faisaient partie de ceux qui étaient restés en Perse et dans sa capitale, Suse. Le livre d’Esther raconte donc comment, en un temps de reconstruction nationale, Dieu travaille aussi bien dans la nation qu’à l’extérieur de celle-ci, pour favoriser l’accomplissement de Son projet de restauration et de Ses desseins d’espéranceà son sujet : Jér 29,10 et 11.

Sur le plan historique, l’intéret de l’étude du livre d’Esther dépasse le cadre des faits qui s’y rapportent. Il souligne l’action de la souveraineté et de la providence de Dieu qui garde Son peuple dans toutes les périodes de Son histoire, et particulièrement en celles qui sont les plus troublées. Elle est un type de ce qui se passe chaque fois qu’Israël tend à retrouver sa place et sa souveraineté parmi toutes les nations (parallèles certains à faire avec les faits qui se sont déroulés à notre époque en 1947). Dieu est et reste Celui qui a toujours le dernier mot de l’histoire : telle est la grande leçon et la raison d’être de la place de ce livre dans le canon biblique.

2) Particularités du livre :

- Il est, avec celui de Ruth, le seul livre de la Bible qui porte un nom de femme. On a fait remarquer avec justesse à ce propos le rapport trés particulier qui lie ces deux livres. Alors que Ruth, une paienne qui se maria avec un juif, est l’ancêtre du libérateur d’Israël : Ruth 1,4; 4,17 à 22, Esther, en tant que juive, dut se marier à un paien pour sauver Son peuple et permettre ainsi que le libérateur de tous, juifs et paiens, puisse venir dans le monde. Le livre révèle ainsi quelque chose des voie insondables de Dieu pour détruire l’inimitié naturelle qui sépare paiens et juifs, et les réunir en un seul corps par le sang : cf Eph 2,13-14.

- Il est le seul livre de la Bible où le nom de Dieu ne figure littéralement jamais. Ce qui, on le comprend, provoqua chez les juifs de longs moments d’hésitation pour l’admettre dans le canon biblique. Cette absence du nom de Dieu peut cependant se comprendre. Elle est conforme à ce que Dieu Lui-même avait dit par la loi : Deut 31,18 et les prophètes : Esaïe 45,15; 57,17; 64,6; Lam 3,43 au sujet de la désobéissance de Son peuple : cf Ezéchiel 39,28-29. Cependant, comme le dit Matthieu Henry, célébre commentateur biblique, " si le nom de Dieu n’apparait pas ici, Son doigt s’y manifeste. "

B) Plan du livre :

L’histoire du livre gravite autour de 3 fêtes :

- la fête donnée par le roi Assuérus : Esther 1
- la fête donnée par Esther : Esther 5 à 7
- la fête de la délivrance ou fête de Pourim : Esther 9 et 10

Pour faciliter notre étude, nous suivrons cependant le plan suivant :

- 1ère étude : le rejet de Vasthi : Esther 1
- 2ème étude : le couronnement d’Esther : Esther 2
- 3ème étude : le complot d’Haman : Esther 3 et 4
- 4ème étude : l’aventure risquée d’Esther : Esther 5
- 5ème étude : l’élévation de Mardochée : Esther 6
- 6ème étude : la fête d’Esther : Esther 7
- 7ème étude : le grand changement : Esther 8
- 8ème étude : la délivrance des juifs : Esther 9
- 9ème étude : épilogue
- 10ème étude : résumé du livre

Le verset-clé du livre : Esther 4,14 : D’ailleurs, qui sait si ce n’est pas pour une occasion comme celle-ci que tu es parvenue à la royauté ?

1 commentaire:

schekina a dit…

merci au frere pour l etude sur la reine qui est une reelle benediction que dieu puisse encore t utiliser dans ce sens soit benis